Maigrir trop vite, les 4 erreurs aux effets impitoyables !

Découvrez les 4 erreurs à absolument éviter si vous souhaitez maigrir trop vite ! Garantissez votre perte de poids par une démarche constructive sans jouer avec votre santé et revoir les kilos réapparaître.

Dans la série de rapports de l’OMS (Organisme mondial pour la santé) sur le surpoids et l’obésité, il est rapporté que si beaucoup de gens réussissent à perdre du poids, un tiers à la moitié de la perte enregistrée est fréquemment regagnée au cours de l’année suivante !

Bon nombre de personnes tombent dans le piège de l’arrivée de beaux jours pour se remettre en forme et faire disparaitre le surpoids en un minimum de temps. Malheureusement, quand cela se fait, le désordre provoqué par l’empressement de dégrossir peut avoir des répercussions indésirables et nocives sur l’organisme. Le corps répond à des lois physiologiques inflexibles et des changements trop rapides sont souvent contre-productifs. Voici donc quatre réactions fréquemment rencontrées lorsqu’un amaigrissement et associé a de la précipitation.

#1. La perte de muscle 

Le phénomène de loin le plus contraignant d’une perte de poids expéditive est la fonte musculaire ! Une règle d’or est à ne pas transgresser; tout amaigrissement doit être envisagé en préservant au maximum le tissu musculaire. ! Le contraire vous exposera à des effets esthétiquement dénués et physiologiquement délétères.

Le rôle du muscle est primordial dans le maintien d’un poids de forme ! C’est grâce à toutes ces unités motrices que les calories sont brûlées. Effectivement, le muscle consomme beaucoup d’énergie pour son fonctionnement. Plus sa densité est importante, plus le métabolisme basal (exigences énergétiques minimums pour assurer les fonctions vitales) est prééminent. Autrement dit, la taille du muscle est relative aux besoins énergétiques. Si ce tissu venait à être sacrifié, les capacités de notre corps à utiliser de l’énergie seraient irrévocablement diminuées. Face à des apports alimentaires habituels, cette régression donnera lieu à un surplus calorique dont l’organisme n’a que faire et favorisera donc la production de graisse

Notre corps nécessite du glucose (sucre) pour son fonctionnement. Ce dernier est le carburant principal de nos muscles ainsi que de notre cerveau. Cependant, une perte de poids précipitée sera forcément due à un écart calorique trop important et inadapté. La masse musculaire n’étant pas suffisamment restaurée en glucose se trouvera dégradée par une réaction physiologique appelée néoglucogenèse (formation de glucose à partir de composés non-glucidiques). Par voie de conséquences, les protéines qui constituent le muscle sont sacrifiées pour combler le déficit de sucre. Il en résulte, additionné à une fonte musculaire, un manque de tonicité considérable et à une immunité amoindrie.

Pour en savoir plus sur la perte musculaire, cliquez ici et retrouvez l’article, ” surpoids ! Comment faire la différence entre la graisse et le muscle » ?

#2. Le manque d’adaptation

L’être humain est régi par des réactions physiologiques qui sont issues de stimuli coutumiers. En d’autres termes, l’organisme s’adapte à l’environnement auquel il est exposé de manière régulière. Face à une privation alimentaire trop brutale (ex. maigrir quelques semaines avant l’été), le corps subit un stress démesuré. Dans l’urgence, il interprète cet état comme un déséquilibre qu’il lui faudra vite rétablir. La stabilisation des différentes constantes physiologiques chez l’homme qui se nomme l’homéostasie, se trouve alors perturbée. Par la même occasion, cette irrégularité trouble l’équilibre acido-basique et nous rend vulnérables face à divers éléments infectieux.

Pour une perte de poids saine, il est primordial que les étapes vers l’objectif soient correctement pensées et progressives ! Se délester de quelques kilos en un clin d’œil (et peut-être pas définitivement comme expliqué au point suivant), ne doit pas justifier une fausse motivation qui endommagera votre santé générale.

Pour savoir précisément comment perdre du poids sainement, cliquez ici et retrouvez l’article “santé et perte de poids, un seul et même objectif”!

#3. L’effet yoyo

Voilà la bombe à retardement que vous aurez à subir si vous commettez l’erreur de maigrir trop rapidement ! Se vanter de faire disparaitre la graisse de manière expéditive est un doux mensonge qui vous rattrapera plus vite que vous ne le pensez ! Après que vous ayez brûlé quelques kilos sur la balance, sachez que l’organisme traduira cet état comme un déséquilibre et comblera la perte dès qu’il en aura l’occasion. Non seulement il restituera la graisse perdue, mais par opposition il en stockera davantage pour contrer une éventuelle réitération. Pour être plus clair, dès la reprise du mode alimentaire habituel, l’excès de poids de départ sera repris et majoré !

Ce phénomène de compensation témoigne que votre corps ne peut faire l’objet de changements brusques et néfastes. Sachez que lorsque vous exposez votre organisme à ce fameux « effet yoyo », vous diminuez vos chances de maigrir définitivement ! Effectivement, le fait de favoriser le stockage adipeux vous éloigne peu à peu de votre poids de forme, et rend votre système biologique plus résistant à la perte de poids.

En complément, cliquez ici et retrouvez l’article “Comment résister aux fringales”? Vous pourrez ainsi vous défaire sainement des quelques kilos superflus.

#4. La frustration

Cette réponse émotionnelle de l’organisme peut avoir des répercussions plus importantes qu’on ne le pense ! Une privation alimentaire, principalement par des produits adipogènes (qui font naître la graisse corporelle), causent inévitablement de la frustration ! De plus, dans les premiers temps, ces réactions peuvent être amplifiées lorsqu’une pratique sportive y est associée.

Dans une perte de poids mal menée, la frustration est conjuguée à de la colère, de l’irritabilité et/ou un excédent de stress qui peut être difficilement supportable. Pour illustrer ces propos, essayez donc soudainement de supprimer le café ou le sel a des consommateurs réguliers ! Il est garanti que vous n’attendrez pas longtemps pour constater le changement d’humeur de ces personnes. Avec cet exemple, que pouvons-nous supposer qu’il arriverait au bon moral d’adeptes de produits sucrés s’ils sont sujets à une privation brutale ? Pour rappel, la célèbre étude publiée par le British Journal of Sports Médecine, conclut que le sucre doit être considéré comme une substance aussi addictive que les drogues.

Tous ces éléments ne constituent pas des conditions idéales et un état d’esprit satisfaisant pour accompagner une amélioration physique. De même, la frustration peut provoquer un désordre hormonal en faisant suite aux complications ci-dessous :

  • La colère
  • La nervosité
  • L’anxiété
  • La déception
  • La tristesse
  • L’insomnie

Conseils & conclusion :

Peu importe les raisons qui motivent une perte de poids accélérée, cela ne doit en aucun cas altérer votre santé. Méfiez-vous donc des produits et/ou gourous qui vous promettent des aberrations dans le genre « perdre 10 kilos en un temps record » ! Avec l’appui de longues années d’expérience professionnelle, je vous affirme avec conviction que cela ne fonctionnera pas sur le long terme !

Maigrir sainement et durablement impose à votre organisme un temps d’adaptation nécessaire pour opérer les transformations recherchées. Infliger à votre corps de faire l’impossible, vous exposera à des effets indésirables et nocifs. Des étapes progressives par une alimentation appropriée et une activité physique régulière sont les moyens les plus surs et naturels de changer votre aspect. Ceci n’est pas une approche commerciale, seulement et strictement le mode biologique lourdement encré en l’être humain que vous êtes le plus à même de suivre. 


Si vous avez apprécié cet article, dites-moi ce que vous en avez pensé en laissant une question ou un commentaire dans le champ ci-dessous. De plus, n’hésitez pas à me suivre sur mes réseaux sociaux pour ne rien rater ! 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*